Recherche Lee-li Yang désespérément...

Publié le par Dunes.Lover.

Avis de recherche :

Qui a des nouvelles de Lee-li Yang ?

Virgilio a perdu sa trace.

Pour tout renseignement merci de contacter : venoltu@laposte.net

 

"C'était une chinoise de Macao, d'ascendance luso-anglaise, qui a cherché à assumer sa condition de femme indépendante dans une société coloniale et machiste. Selon Americo Nunes, il y a dans le cycle des poèmes de Lee-li Yang une sensualité érotique, une tension qui surprend et confine à l'insondable. Lee-li Yang a écrit ces poèmes comme des lettres d'amour, courtes mais d'une incroyable densité, adressées à son amant, Duarte Galvao. Un fil commun, fil de lumière, courait dans ces petits poèmes, qui liait la force de la passion de Lee-li Yang au donjuanisme de son compagnon, elle déployant une séduction faite d'ironie et de cruauté en réponse à l'absence et à l'insupportable infidélité. Pour la poétesse portugaise, Paula Gonçalvez, cette belle chinoise revendiquait tout simplement le droit d'être maîtresse exclusive de son corps de femme dans une société qui marginalisait les femmes, qu'elles soient noires, blanches, chinoises, indiennes ou métisses.

Lee-li Yang "métaphorise" le corps du désir d'une écriture faite arme politique de libération féminine. Femme de grande culture et d'expérience, Lee-li Yang ne se battait pas contre les hommes, elle cherchait le dialogue avec eux, même quand elle dénonçait le machisme sans jamais céder au féminisme de l'époque. Entre soleil et ombre, ardeur et solitude, elle cherchait sa propre voix. L'Orient qu'elle invoquait était une métaphore de l'Infini, l'autre côté de la vie, espace de liberté de son propre inconscient."

 

Commenter cet article