Mon inconscient, mémoire du désir, dans le corps à corps des mots

Publié le par Dunes.Lover.

Poémes de 1989 cycle "L'obscéne pensée d'Alice" mon inconscient, mémoire du désir, dans le corps à corps des mots

I – Mon inconscient, mémoire du désir

     corps à corps des mots

 

1.

Mon inconscient se prend

Pour l’ébauche

D’un destin inquiet

Fébrile et jovial :

Entre-nous , reflet

Non maitrisable.

 

2.

Mon  inconscient   vit

La surprise

D’un  Jardin d’Hiver,

Dédramatisés les secrets

D’un Enfer  risible

L’imprévisible de l’âme.

 

3.

Mon inconscient, la rose

Qui  s’illusionne

A l’orée du feu, bouche

Carnivore,  lumière

Et cris. Pleine lune

Ensanglantée.

 

4.

L’énigme ce n’est pas

Nécessairement

L’occulte, draps

De soupirs, le sang

De l’exaltation,  les derniers

Vampires de l’aube.

 

5.

J’essaie de  m’ébattre,

L’instant subtil de

Mon ébauche qui se ment.

Dans la douleur abyssale

De la pensée. L’incomplétude.

 

II –

 

6.

L’énigme est plutôt le mystère

De tes mots mystiques,

Rien de plus, ni de moins.

 

7.

Dans ma chambre de musique,

Rêves et dunes, silence ébloui

Par ton regard. Le désert.

 

8.

Au fond, mon inconscient

Ce n’est pas Freud, ni

Le regard de Shelley sur moi.

Plutôt mon nez théâtral et naïf.

L’ironie noire de Kafka.

 

9.

Si  tu ressens  l’Autre en  toi,

L’accès  partagé à tous les droits

Du  non-être,  au striptease

De l’être.

 

10.

Mon inconscient , la mémoire

Rêveuse du devenir,  à l’aube

Du futur,  vers transfuges

Du savoir-rire.

 

11.

D’ombres et des pulsions,

La Beauté, translucide éclair,

Douleurs de la Vérité.

 

Virgiliode Lemos  1989

Commenter cet article